L'atelier des petits moutons


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ingrédient perturbateur

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelscythe
Mouton
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Un ingrédient perturbateur   Lun 20 Oct - 18:05


Un ingrédient perturbateur.





           Nollaig O’Ceallaigh était un cuisinier qui essayait de se faire une place dans le grand monde. Mais il n’y avait pas beaucoup de place pour lui dans ce milieu où il y avait tellement de concurrence. Pourtant, il ne perdait ni patience, ni espoir. C’était pour ça qu’aujourd’hui, il préparait quelque chose de spécial.

           Il avait décidé de faire un ragoût, mais pas n’importe comment : Un ragoût dans un chaudron qu’il avait acheté la veille à une femme étrange et de mauvais goût. Il l’avait lavé au mieux et était plutôt satisfait de lui, il brillait presque comme un sou neuf. Ayant commencé en faisant la plonge, il était plus qu’habitué à astiquer les choses.

           Le jeune homme, de déjà vingt-et-un ans, doté de cheveux bruns clair presque châtain avec des yeux bleus très profond, chercha après son livre de cuisine préféré. Celui sur la cuisine irlandaise, sa patrie. Il aimait revenir aux sources et passait beaucoup de temps sur cette culture qu’il n’avait jamais réellement connue, ayant malheureusement, pour lui, grandi en France.

           Il ouvrit le livre et il trouva bientôt un trèfle à quatre feuilles séché au milieu des pages. Un trèfle venant d’Irlande, offert par sa tante qui y vivait encore. Il sourit tendrement en le voyant, la sortit du livre quelques secondes pour l’embrasser puis chercha sa recette.

           Il posa alors le livre sur un plan de travail et il commença sa préparation, mettant de l’eau dans le chaudron puis de la viande et enfin des poireaux coupés en petits morceaux, et d’autres légumes et herbes. Dans ses gestes un peu amples, il fit même tomber un de ses chardons ornementaux de la cheminée qui était vraiment mal placé quand on y pensait.

           Malheureusement, il ne remarqua pas cet accident, car il était penché pour ramasser d’autres ingrédients à ajouter.

           Malheureusement, car il avait en réalité acheté le chaudron à une sorcière et que celle-ci avait beaucoup utilisé l’objet pour des potions plus ou moins dangereuses et qu’il avait beau avoir frotté, il restait encore des ingrédients. Dont certains réagissaient en présence de chardon.



           Quelques heures plus tard, Nollaig avait préparé la table où il allait recevoir trois grands restaurateurs. L’un d’eux allait peut-être l’engager dans son restaurant et il ferait enfin ce pourquoi il était fait et doué : la cuisine.

           Il revint dans la cuisine et il goûta son repas. Il eut à peine avalé une petite quantité de liquide, avec quelques légumes dessus, qu’il y eut un nuage de fumée autour de lui. Il toussa et hoqueta avant de faire du vent avec sa main pour faire disparaître le nuage.

           Il retrouva la clarté mais il y avait quelque chose de bizarre. Il sursauta alors en voyant, dans son champ de vision une queue brune avec le bout noir. Il attrapa ça pour voir que c’était… relié à son corps. Il leva la main et toucha deux petites oreilles rondes, il se précipita vers un miroir.

- Je suis… à moitié hermine ?!

           Il eut un frisson d’angoisse et son cerveau réalisa rapidement ce qui avait pu se passer. Dès qu’il avait bu un peu du(contenu du chaudron, il était tombé sous un sortilège. Il ne savait pas ce qu’il s’était réellement passé mais il devait faire quelque chose. Déjà pour son apparence mais, surtout, pour cette nourriture ! Il ne pouvait pas se permettre d’avoir plein de semi-hermine dans sa maison. Et, surtout, ça n’allait pas beaucoup l’aider pour avoir un travail.

           Il se saisit du chaudron et il le traîna dans le jardin où il renversa tout avec un certain dégoût, n’aimant pas devoir faire un tel gâchis de nourriture. Il sentit sa queue s’agiter et il eut un frisson avant d’abandonner le chaudron dans le jardin.

           Il rentra et il regarda l’heure. Il ne lui restait qu’une demi-heure, une toute petite demi-heure. Il se saisit alors d’une casserole dans laquelle il mit généreusement du lait. Il alluma le feu et posa un paquet d’avoine à côté. Il se mit à couper des pommes assez rapidement puis sortit une boîte de raisin sec. Dès que le lait se mit à frémir, il jeta le contenu du paquet de porridge dans le lait et il jeta pomme et raisin.

           Plus que dix minutes. Il regarda sa queue et celle-ci s’agita. Il fila alors dans sa chambre et il mit un pantalon assez ample avant de glisser sa queue d’hermine, touffue mais fine en réalité, dans une des jambes, elle s’aplatit. Il attrapa alors un bonnet et le visa sur sa tête.

           Il revint dans la pièce, changea rapidement la table pour qu’elle corresponde à son plat  et il termina de mettre le plat dans les bols à l’instant précis où on sonnait à la porte.



           Nollaig se laissa tomber sur une chaise. Bien sûr, ça n’avait pas tant plu que ça. On lui avait dit qu’il était un bon cuisinier, qu’il savait mettre son travail en valeur, qu’il avait bien présenté la nourriture mais que son plat manquait grandement d’intérêt.

           Le brun retira son bonnet et il sortit la queue animale de son pantalon. Il se leva difficilement et il se rendit jusqu’au jardin pour récupérer le chaudron. Il se figea alors en voyant une centaine d’hermines minuscules. Tous les insectes ayant bu les restes de la nourriture s’étaient vus transformés.

           Et quelque chose lui disait que le sortilège allait continuer à se répandre. ça allait continuer. Il sentit sa gorge se nouée et il tomba a genou, convaincu de ne pas savoir comment arrêter cette future « épidémie » qui changera le monde, ou du moins la ville, en adorable petite hermine miniature.

           Ça aurait été à la télé, il en aurait sans doute sourit mais là… Il laissa passer un rire nerveux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelscythe.eklablog.com/accueil-c23716049
 
Un ingrédient perturbateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 ingrédient , 3 facons
» GÂTEAUX AU YAOURT
» Hochepot (Nord)
» Ingrédient Sakiet Sidi Youssef
» Récette Boa(python) fumé à la sauce piment.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'atelier des petits moutons :: :. Vos oeuvres .: :: Ecriture :: Textes-
Sauter vers: